J’aime quand la démocratie prend soin des citoyens sans droit de vote : les embryons sans visage, les enfants, et même l’humanité de demain.

J’aime quand la démocratie prend soin des citoyens sans droit de vote : les embryons sans visage, les enfants, et même l’humanité de demain.
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *