Peut-on choisir le sexe de son enfant ?

20150909 sud RadioB

Tugdual Derville était l’invité de Sud Radio, le 9 septembre 2015 pour débattre de la question du choix du sexe de son enfant avec le docteur Claude HUMEAU, professeur émérite de la faculté de Montpellier et auteur de Choisir le sexe de son enfant et le professeur Bernard HEDON, directeur du Conseil National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF).

La question est d’actualité en Australie où une consultation publique est en cours. Le Conseil National sur la Santé et la Recherche Médicale a déposé un texte de modification des lignes directrices de la procréation médicalement assistée (PMA), proposant entre autre aux couples de choisir le sexe de leur enfant par la technique du diagnostic préimplantatoire (DPI) qui vise à trier les embryons.

(Interventions minutes 9:10, 20:50 et 28:55)

« Nous avons tous besoin, à chaque instant de notre vie et spécialement au début, d’un accueil inconditionnel. »

«  Nous avons des désirs sur nos descendants, mais ils ont aussi des droits, comme celui de bénéficier des repères anthropologiques dont nous avons bénéficié : celui d’avoir été accueillis sans avoir été triés. »

« Quand les parents choisissent leurs enfants, on arrive à des dérives extrêmement importantes (…). La pente glissante est rapide : le sexe, puis la taille, la couleur des yeux… »

« La France est un pays qui résiste à la marchandisation du corps, à la vente des embryons, dans une dynamique de profond respect de la personne. (…)  La France est attendue dans le monde pour sa résistance à l’ultralibéralisme et ses dérives. »

« Nous avons tous des désirs légitimes, mais ce qui grandit l’homme, c’est d’accepter de frustrer certains désirs, pour préserver le droit universel de la personne. »

« Il ne faut pas confondre les désirs, qu’il faut savoir entendre, et « l’agir », le passage à l’acte. Certaines barrières sont à ne pas franchir. Savoir renoncer fait grandir. »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.