Forcer le don d’organes annule la générosité. L’État prend le pouvoir sur le corps : dérive totalitaire. La fin ne justifie pas les moyens.

Forcer le don d’organes annule la générosité. L’État prend le pouvoir sur le corps : dérive totalitaire. La fin ne justifie pas les moyens.
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.