Il est encore plus vital d’être accueilli que d’être désiré.
On désire sous condition.
L’accueil est inconditionnel même pour l’indésirable.

Il est encore plus vital d’être accueilli que d’être désiré.
On désire sous condition.
L’accueil est inconditionnel même pour l’indésirable.
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *