L’emballement sociétal ou Orwell 2016

Fake Dictionary, Dictionary definition of the word ideology


Tribune libre de Tugdual Derville, parue dans Valeurs Actuelles le 24 novembre 2016.

N’ayant plus que six mois pour jouir de leur collusion avec le pouvoir en place, les déconstructeurs libertaires intensifient leurs attaques contre leurs cibles favorites : famille, filiation, altérité sexuelle, engagement, fidélité, transmission, respect de la vie et… religion. George Orwell avait décrit la dérive totalitaire de la pensée unique. Son 1984 imagine l’effrayante mission d’un « ministère de la Vérité » : « Fournir aux citoyens de l’Océania des journaux, des films, des manuels, des programmes de télécran, des pièces, des romans, le tout accompagné de toutes sortes d’informations, d’instructions et de distractions imaginables, d’une statue à un slogan, d’un poème lyrique à un traité de biologie et d’un alphabet d’enfant à un nouveau dictionnaire novlangue. » En Hollandie, nous avons même eu la statue : le monumental plug déguisé en sapin de Noël qui fit scandale, en octobre 2014.

Comme si verrouiller une information pro-IVG était l’urgence politique ! Deux membres du gouvernement rivalisent aujourd’hui dans la police de la pensée. Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, promeut un nouveau délit d’entrave à l’IVG visant à étouffer toute résistance à la banalisation de l’avortement, spécialement sur Internet. Elle a décidé d’escamoter le débat parlementaire, qui commencera le 1er décembre, par une procédure accélérée. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, déploie quant à elle une campagne d’affichage démesurée : au nom de la prévention des maladies sexuellement transmissibles destinée aux hommes ayant des pratiques homosexuelles, s’imposent à tous des visuels et des slogans provocants, jusqu’ici réservés aux “publics ciblés”.

Pour l’avortement, la démarche de Laurence Rossignol parachève un travail de sape visant à le banaliser. Deux conditions protectrices de la maternité ont été supprimées : le critère de détresse, qui soulignait symboliquement qu’aucun avortement ne pouvait être anodin, et la semaine de réflexion, destinée à éviter le recours à l’IVG dans la panique ou sous la pression… Voilà donc que surgit l’instauration d’un délit étendu d’entrave à l’IVG destiné à contrer certains sites Internet. Comme si verrouiller une information pro-IVG était l’urgence politique !

Près de 4 Françaises sur 10 recourent à l’avortement au moins une fois dans leur vie féconde. Pourtant, 90 % d’entre elles considèrent que “l’IVG laisse des traces psychologiques difficiles à vivre”. Révélation du dernier sondage Ifop commandité par Alliance Vita. Et beaucoup auraient aimé pouvoir l’éviter. L’Inserm vient de reconnaître que l’IVG “médicamenteuse”, contrairement aux affirmations des gouvernements qui en ont fait la promotion, induit, dans 27 % des cas, des douleurs physiques intenses ou très intenses…

Rien sur ces points sur le site gouvernemental dédié. Dans une vidéo, le Dr Faucher prétend au contraire qu’« il n’existe pas de séquelles psychologiques à long terme de l’IVG ». Le site officiel se targuant de garantir aux femmes une information fiable est pris en flagrant délit de désinformation. C’est l’oxymore orwellien : « Le mensonge, c’est la vérité. »

En imposant ses dogmes coupés du réel, la doctrine libertaire veut changer les mœurs. Orwell avait aussi imaginé une sous-section Pornosex de son « ministère de la Vérité ». Objectif : diffuser ses productions à tout le peuple. Là aussi, 2016 n’est plus très loin de 1984. Marqués de la mention explicite “sexe entre hommes”, les visuels soutenus par Marisol Touraine jouent avec les codes publicitaires des sites pornographiques. Des hommes s’enlacent à côté de slogans qui choquent : “Coup de foudre. Coup d’essai. Coup d’un soir” ; “Avec un amant. Avec un ami. Avec un inconnu” ; “S’aimer. S’éclater. S’oublier”… L’estampille gouvernementale apposée au bas des affiches a valeur de caution morale.

C’est un petit mais puissant lobby qui est à la manœuvre

Pour la première fois, ce type de visuel est imposé dans tout l’espace public et à proximité des écoles. La démarche est pensée : elle entretient la confusion entre provocation, promotion et prévention. Il n’est pas certain que les personnes homosexuelles se reconnaissent dans cette façon de présenter leurs rencontres… C’est un petit mais puissant lobby qui est à la manœuvre. Sur les réseaux sociaux, la justification sanitaire côtoie l’objectif politico-idéologique d’être vu de tous, voire de se venger du mouvement social de 2013.

Face aux protestations, Marisol Touraine s’est fendue d’un tweet : « Quelques-uns refusent de voir 2 hommes ensemble, veulent censurer cette campagne ? Partagez-la ! » À un internaute qui exprime son dégoût, elle répond : «Le sida n’est ni raciste ni homophobe, lui.» Racisme, sexisme, intégrisme. Trois mots qui ameutent à bon compte, à la façon des «deux minutes de la haine» du roman 1984. Nous y sommes.

L’emballement sociétal ou Orwell 2016
5 (100%) 1 vote

One thought on “L’emballement sociétal ou Orwell 2016

  1. A. F.
    9 décembre 2016 at 11 h 18 min

    Je ne sais pas s’il faut parler de « libertaire ».
    Il s’agit plutôt d’un totalitarisme liberticide et d’une espèce de forçage transformiste des bonnes moeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de taper les caractères de l'image Captcha dans le champ

Please type the characters of this captcha image in the input box