Loi sur la fin de vie : le Sénat pose ses limites

Pour Le Figaro, Tugdual Derville commente les décisions du Sénat sur la loi fin de vie.

Les sénateurs de droite ont limité le nouveau droit à la sédation en fin de vie pour éviter toute « ambiguïté ». En pleine bataille sur l’affaire Vincent Lambert, ils ont également adopté un amendement qui sonne comme une réponse à la Cour européenne des droits de l’homme.

«Ce changement clarifie une pratique médicale susceptible d’être détournée de son intention de soulager. Cela ne veut pas dire que l’on empêche des patients de terminer leur vie sous sédation mais on sécurise l’intention», estime pour sa part un des porte-parole du mouvement Soulager mais pas tuer, Tugdual Derville.

Lire la suite ici. 

Loi sur la fin de vie : le Sénat pose ses limites
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.