l’inscription à l’état civil d’enfants nés de GPA. Interview de Tugdual Derville pour Radio Vatican

En France, l’inscription à l’état civil d’enfants nés de GPA

Entretien avec Tugdual Derville. 

En France, la Cour de cassation a validé l’inscription à l’état civil des enfants nés de gestation pour autrui (GPA). Un volte-face de la part de la justice française qui jusqu’ici refusait encore toute transcription. Le 26 juin dernier, celle-ci avait même été condamné par la Cour européenne des droits de l’homme. L’arrêt de la Cour ne statue cependant pas sur la reconnaissance administrative des parents dits « d’intention ».

Une décision qui laisse la porte ouverte à de dangereuses conséquences, selon Tugdual Derville, délégué général d’Alliance Vita

A écouter ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.