One thought on “Mettons-nous en commun ! (23 mai 2018)

  1. Poyaud
    26 mai 2018 at 18 h 16 min

    Derrière les universaux qui peuvent rassembler dans une quête d’interdépendance, je verrai volontiers particulièrement l’altérité bienveillante : n’est-ce pas celle reconnue comme réchauffant notre cœur à un moment ou un autre de notre vie ? Le philosophe E. Fiat en exprime remarquablement la puissance intérieure : « La présence d’un autre, soignant ou aimant, est essentielle, non pas contingente mais nécessaire, non pas superficielle mais nucléaire. » Il ajoute : « Quand la science médicale s’avère inefficace, la présence d’un être aimant peut permettre de s’engager sur le cahoteux chemin conduisant à assumer notre être » avec ses limites que « seule la sagesse peut conquérir avec le cœur aimant ». Que chaque jour me donne de méditer et de vivre de l’intérieur cette inhabitation admirable de notre responsabilité devant le visage d’autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *