Prêter l´oreille à la sacralité (30 janvier 2019)

Et si la musique était un trait d´union entre la Terre et le Ciel ? Elle nous entraîne plus haut. Invitation à goûter quelque chose de sacré dont nous avons faim, en tant qu´humains.

 

À écouter : Heinrich Ignaz Franz von Biber (1644-1704), Sonate n°1 pour violon et basse continue, L’Annonciation, Sonates du Rosaire, Les cinq mystères joyeux. (Andrew Manze, violon et Richard Egarr, orgue).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.