Une société se tisse avec des fils et des filles vraiment libres et solidaires, pas avec des électrons compulsifs qui se prétendent autonomes.

Une société se tisse avec des fils et des filles vraiment libres et solidaires, pas avec des électrons compulsifs qui se prétendent autonomes.
Notez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *